12.9.17

Septembre



 Le mois de septembre est enfin là. Ce n'est pourtant qu'en ce début de soirée que je prends le temps de rédiger le premier billet daté de ce mois-ci. Les jours précédents n'auront pas été fastes à la confection de phrases plus ou moins signifiantes, celles qui me permettent de revenir sur mes écrits, longtemps après les avoir publiés, pour me remémorer l'atmosphère des périodes oubliées ou presque, incertaines en tout cas. La vague de chaleur humide, qui a submergé la majeur partie de l'été, s'est enfin retirée et le vent du Nord permet de respirer un air frais et sec. Cela rend l'existence beaucoup plus supportable, même si “la rentrée”, avec l'augmentation inéluctable de la pression démographique, tempère largement cette sensation, l'illusion d'une vie plus agréable. Mais, ne nous plaignons pas, Saki et moi, nous pouvons désormais nous passer du bruit émis par le ventilateur et nos nuits, plus longues déjà, ainsi que nos siestes sont bien meilleures. Dans ces conditions, j'ai pu fabriquer quatre pages pour Traverses, inscrites dans la rubrique : ZONE. D'autres devraient suivre. Par ailleurs, je recommence à lire avec une plus grande assiduité, alors que même cette activité — l'une de mes favorites — s'en été trouvée amoindrie en raison du climat détestable. Le stock des réserves alimentaires est au plus haut niveau, je n'aurais plus à me soucier d'avoir à faire quotidiennement des emplettes dans les jours qui viennent. Enclenchons la vitesse de croisière...